IMG_20210420_114333.jpg

pisé, béton damé:

Pisé:
Le pisé s’inscrit dans une démarche de construction pragmatique, avant l’industrialisation de la construction, nos aïeux construisaient avec les matériaux qu’ils trouvaient localement.
Cette technique de construction ancestrale fut très utilisée dans le Nord-Isère et plus largement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes car la terre « y était bonne ».


En effet, lorsque la terre présente de bonnes proportions d’argile, de limons, de cailloux, de graviers et de sables, elle devient un très bon matériau de construction.

Comme la nature, le pisé respecte les saisons, nous ne pouvons donc pas faire du pisé toute l’année.
Dès les premiers bourgeons d’Avril, lorsque la terre atteint une teneur en eau satisfaisante et que la pluviométrie diminue nous pouvons travailler la terre.

Les murs en pisé sont constitués couramment de plusieurs strates de terre coffrées puis compactées comprises entre 10 cm et 12 centimètres de haut pour une largeur comprise entre 40 et 60 centimètres. Ces murs doivent reposés sur un soubassement de pierre, de béton de chaux ou de béton de ciment.

Béton damé:

Cette technique permet de pouvoir utiliser beaucoup moins d’eau que dans le béton coulé et avoir un rendu visuel très intéressant. Ce béton sec compacté par strates successives amènera du relief et du caractère à vos projets tout en utilisant des agrégats de site.

Une technique empruntée au pisé permettant par exemple de faire des soubassement de grande qualité pour vos ouvrages. Nous utilisons du ciment ou de la chaux hydraulique pour l’élaboration de ce béton.